Batna : L'OPGI condamnée à payer des dédommagements au bénéfice à de bénéficiaires de logements sociaux.

5/10/2012

Batna : L'OPGI condamnée à payer des dédommagements au bénéfice à de bénéficiaires de logements sociaux.

La cour de justice de Batna a, récemment, rendu un jugement concernant une affaire opposant l'OPGI de Batna à des bénéficiaires de logements sociaux dans la Daïra de Si Slimane dans la wilaya de Batna. Ce jugement stipule que l'OPGI doit dédommager à hauteur de 80 millions de centimes chacun des bénéficiaires concernés qui ont porté plainte et ont intenté une action en justice contre l'OPGI pour avoir attribué des logements mal construits et reposant surtout sur des fondations non conformes. Il y a lieu d'indiquer en parallèle que le jugement de la cour de Batna a confirmé en appel un jugement de première instance rendu par le tribunal de N'gaous qui a statué dans cette affaire en condamnant l'OPGI à dédommager les plaignants sur les bases du rapport d'un expert désigné par la justice. En l'espace d'une année seulement, les signes de la tricherie, de la fraude et du truquage dans la réalisation des bâtiments sont apparus puisque des fissures dans les murs ont été constatés par des bénéficiaires de logements. Au courant de l'hiver passé, les familles habitant les lieux ont senti, selon nos sources, que quelque chose n'allait pas quand des vents violents ont soufflé et ont semé la frayeur. La plupart des habitants ont dû quitter leurs logements de crainte que tout leur tombe dessus. Les habitants ont déposé plainte et ont demandé une commission d'enquête pour éclaircir les choses. Les services concernés ont dépêché une commission d'enquête qui a constaté que les fondations étaient faiblement doté de ciment armé sans compter la mauvaise finition des logements qui ont été réceptionnés et mis à la disposition de la Daïra pour être ensuite attribués à des familles nécessiteuses. Bon nombre de familles auraient quitté leurs nouveaux logements pour revenir dans leurs anciennes habitations, selon nos sources. D'où l'apparition d'un nouveau problème de relogement qui fait en sorte que des profiteurs et des opportunistes exploitant cette mauvaise réalisation de logements, se pointent pour avoir un autre logement après avoir acquis des dédommagements.  Les choses doivent être claires. Les logements jugés dangereux doivent être impérativement vidés et récupérés tout en prenant en considération le fait que ceux qui seront dédommagés n'auront plus droit à un autre logement.

 

                                                        Nasreddine Bakha.

                                                        In l'Est. Quotidien Indépendant. Algérie.

                          

                                                       www.ainmlila.info

Tags : Nasreddine Bakha Batna Aures News
| Contact author |